Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Les révisions avec Amadou

Bonjour a tous, c'est T., un petit minet intello de 24 ans. L'histoire que je vais vous raconter date de mes 18 ans. A l’époque j’étais dans un lycee de province, assez mixte. Je donnais des cours de soutien en dehors des cours pour quelques euros. Un jour, un gars viens me voir a la sortie d'un de mes cours. C’était un eleve de Terminale. "Salut toi, je suis Amadou, j'ai besoin de tes cours parce que sinon je vais encore louper le bac et mes darrons vont être bien chiant." Je connaissais la réputation du gars, il avait 22 ans, il etait toujours dans tous les coups foireux, une sorte de petite racaille du lycee. "Bah je connais pas le programme de term" "Mais si t’inquiètes, je suis en STI, tu vas y arriver" J’hésite, mais il insiste. "Ok, ok, je vais essayer." "Super, je te retrouve a la sortie des cours a 16:00" A 16:00, il etait la, avec son pantacourt, ses chaussettes blanches tranchante avec ses basket noires, son tee-shirt de foot. Il était grand, 1m90 au moins. En marchant je me sentais petit avec pourtant mes 1m80. Il était muscle mais sec, que du muscle. Sa peau était très noire, il disait parce qu'il venait du Mali, alors que tout le monde savait qu'il était ne en France, a Paris. On traversa une partie de la ville et on arrivait a des HLM, une grande barre d'immeuble taggué. On montait les étages en parlant, je tentais de parler de cours, lui esquivait tout le temps les conversations. On entrait dans un petit appart, personne. Il me conduit vers sa chambre pour travailler et on rentrait dans une petite chambre. Il ferma la porte. Alors que je posais mon sac sur le sol, je me sentit plaquer face contre le mur, il mit une main sur ma bouche et dit: "Ferme la petite salope et tout se passera bien, tu vas faire ce que je dis" Je tentais de me débattre, mais moi j’étais bien moins fort que ce mâle black. "Ok, tu le prend comme ca, je vais te baiser a sec pour le premier coup, et si tu veux continuer a te débattre, on continuera comme ca!" Alors qu'il disait ca, il baissait mon jean et mon boxer, tout en me maintenant contre le mur. "Putain en plus tu as un bon cul" Je sentit un truc dur et long contre mes fesses et je compris trop tard que c’était sa grosse queue. Il m’enfonça sa bite dans mon cul vierge, sans préparation. Je hurlais de douleur, mais mon cris fu étouffer par sa main. "Tu vois, si tu avais écouter ca aurait pas été si douloureux" Et il commença ses aller retours, me baisant le cul comme une pute, debout dans l’entrée de sa chambre, le jean et le caleçon sur les cheville, une main sur la bouche et ses râles accompagner de ses insultes "Petite pute intello, salope blanche,..." Petit a petit sa bite me procura du plaisir et plus de douleur, je commençais a gemir, il retira doucement sa main de ma bouche et écouta mes gémissements de plaisir: "Voila salope, tu vois tu aimes" Il remit quelques coups de bite puis me força a me mettre a genoux avant de me jouir sur la face. Je pleurais un peu, mais j'avais aimer cette bite qui me ramonait le cul. Il en profita, il me mit nu, totalement nu. Puis il me balanca sur le lit et vint me baiser a 4 pattes. Mais cette fois je me laissait faire. Il répétait en me baisant qu'il voulait me défoncer mon cul d'intello depuis un moment, que les putes blanches c'est pour que les renois se vident. Il se vida une dernière fois sur mes fesses et me dis de rien dire a personne. Il me mit a la porte. Durant la fin de ma première et la terminale, il faisait appelle a moi pour ses "révisions" au moins 3 fois par semaine, chez lui, chez moi, au chiottes, ...