Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Mon maitre Camerounais

Salut a tous, je me presente je m'appelle Marek, blond, au yeux bleus. J'ai 26 ans aujourd'hui mais l'histoire que je vais vous raconter c'est passee il y a 10 ans. A l'epoque je venais de debarquer en France. Je venais d'arriver de ma Pologne natale et je connaissais mal le francais. Je venais faire mes etudes dans un lycee francais. Mon pere pensait que c'etait la meilleure chose pour mon avenir. Il m'a fallut donc trouver un appartement. L'idee etant une collocation car c'etait moins cher et en plus j'apprendrais plus le francais de cette facon. La seule colloc que j'ai trouve apres un moment de recherche etait une colloc assez petite avec un camerounais. Lorsque j'ai visiter, j'ai rencontrer Charlemagne, le camerounais de 40 ans. Il etait grand (1m90 comme moi) mais plus fort (j'etais maigre avec mes 70 kg et lui tres fort et muscle avec 90 kg). Lors de la visite il n'a rien demander sur ni le loyer, ni pourquoi je venais etc. Il avait deja l'air d'accord a ce que je vienne. Il me dit de venir m'installer le soir meme. J'etais content car en attendant j'etais a l'hotel. Je pris donc mes affaires et je venais m'installer. L'appartement etait assez petit avec deux petites chambres avec un lit simple et un petit bureau, un salon commun avec une petite cuisine et une salle de bain. Apres m'etre installer, il me propose un verre pour feter ca et avec mon francais hesitant j'essaye de lui dire que je suis fatiguer, mais il insiste avec un anglais tres moyen. On boit quelques verres et puis je vais prendre une douche et me coucher. Je m'endors presque immediatement avec l'alcool et la fatigue. Quelques heures apres, je me reveille en plein dans la nuit avec une etrange sensation ala fois de douleur, de froid et de poids sur moi. Et il y a comme un bruit de soufflement , un bruit repetitif. Je me rends comppte que je suis totalement nu sur le lit, et que quelqu'un m'a ecarter les jambes et est entrain de me sodomiser. Je m'agite et je sens un poids s'allonger sur moi, une main se poser sur ma bouche et un murmure dans mon oreillle avec un accent africain en anglais: Shut up slut, you understand? Je voulais te baiser des que tu as visiter. Tu comprends. Alors tu la ferme et tu encaisses. Et il continuas a m'enculer jusqu'a ce que ces mouvements se fassent plus fort et rapide. La douleur etait devenue du plaisir et je gemissait comme une pute avec sa main sur ma bouche. et je sentit un liquide couler en moi. Il m'avait baiser comme une salope et m'avait feconder. Il me relacha et je commencais a emerger de ma torpeur. Il me regarda: Pense meme pas a aller chez les policiers, ils parlent pas anglais et puis cést des africains aussi, ils te baiseraient aussi. Jávais pas tout compris mais ce que je savait c'est que cet africain m'avait fait decouvrir un plaisir immense. Pour toute reponse a ses propos, je me suis avance vers lui qui etait assis sur le lit et j'ai pencher ma bouche entre ses cuisses pour avaler son sexe de nouveau droit. J'ai sucer une ou deux fois sa bite noire avant de me relever et de dire un des mots que je maitrisait en francais : Encore A ce moment, il a su que je serait une bonne pute soumise. Il m'a repousser. M'a montrer le sol et a dit: Toi ici, a genoux. J'ai execute l'ordre et j'ai commencer a sucer mon nouveau maitre a genoux sur le sol. Apres un moment a le sucer. Il est sorti de ma chambre et est revenu avec une petite chainette en acier. Il me l'a enrouler autour du pied droit et a dit : Ca etre pour toi, toi esclave de moi. Avant de me renfourner son sexe dans la bouche et de me baiser par la. Apres un moment il me retourna sur le bureau et me baisa jambe en l'air autour de son cou en me regardant avec des yeux de maitre. Enfin il me retourna sur le lit a 4 pattes et m'encula jusqu'a ce qu'il jouisse en moi encore. De cette nui, je fut son colloc 3 ans et toutes les nuits je les ai passer a genoux et a 4 pattes